Casimir Ferrer

 

 

 

Capture d’écran 2016-02-26 à 14.23.14

Il a fait ses premiers pas en peinture et en sculpture dans des expositions de groupe dès le début des années 1970. Autodidacte, il a cette fibre artistique, il le sait et grandit avec mais ne sait comment exprimer ce qu’il ressent et surtout sur quel support doit-il représenter ces sensations, cette force qui le submerge ? Il s’essaye au dessin, à la peinture, passant du pastel à l’acrylique continuant par l’aquarelle, l’huile, il tente tout, et tout lui réussit! Les prix se succèdent. Ces prix et sa notoriété, il en est fier, mais il ne compte pas s’en tenir à ça! Il lui manque quelque chose, un rêve qu’il n’a pas encore réussi à exaucer. Il se lance dans la sculpture en tout genre, mais c’est en tâtant le fer, le métal, en le travaillant à chaud, en le modelant entre ses doigts, qu’il prend un plaisir fou. C’est dans les années 1980 que le talent de Casimir Ferrer rencontre un tel succès qu’il est, aujourd’hui , reconnu et apprécié à une échelle internationale.

Flamenco Le violoniste